Quand vinrent les ténèbres

Le jeune homme fixa sa cervellière puis pris sa rondache et son épée large.

Armes et armures n’étaient pas si courantes dans la région. Nul besoin de se battre dans sur des terres agricoles jusque là maintenues en paix par son Seigneur et sa garde.

Ainsi, Vœlk – ses parents l’avaient nommé ainsi à cause de ses yeux gris argentés semblables au pelage des loups de cette région – avait trouvé ces piètres éléments dans ce qu’il restait de la grange voisine, soigneusement rangés par ses aïeux depuis des lustres dans un coffre en bois. Ni plastron, si spallières, il s’accommoderait d’une simple broigne faite de cuir et d’anneaux de fer cousus. La plus solide des armures ne serait de toute façon peut être d’aucune aide là-bas…

–  J’y vais, Mère.

Elle ne répondit rien mais serra son tablier, les yeux presque rouges et humides. Veuve depuis tant d’année, elle avait affronté bien des épreuves pour élever son fils et lui enseigner les valeurs auxquelles elle croyait. Elle ne verserait pas plus de larmes cette fois ci.

Leur village avait été en partie brûlé par les hordes de fanatiques venues de partout, passant par malchance par ces routes ci. La chaumière familiale était l’une des dernière à tenir encore debout, et les survivants des autres maisons restées intactes avaient déserté les lieux.

Mais c’était un moindre mal à côté des demeures et terres seigneuriales avoisinantes qui avaient été prises d’assaut et rasées.

Trois nuits auparavant, par un ciel étoilé éclairé d’une lune gibbeuse, le sol s’étaient soudain mis à trembler. Le bruit lointain s’était fait de plus en plus proche, puis assourdissant. Une marée humaine avait alors déferlé depuis le sud en direction des glaciers du mont Litoshka, pillant, rasant, brûlant tout sur son passage.

La prophétie ne laissait pas de place au doute : lorsque les deux astres se rejoindraient, les ténèbres viendraient. Personne ne savait vraiment ce que cela signifiait ni ce qui se passerait, mais personne ne doutait que cela arriverait.

Et le jour était venu.

Sectes, hérétiques, fanatiques, des plaines verdoyantes de la région de Planitska, jusqu’aux contrées les plus reculées des sombres forêts de Seslav, tous s’étaient rencontrés et regroupés (…) >> Lire la suite

 

Site web : http://jour-de-tonnerre.com/

Facebook : https://www.facebook.com/JourDeTonnerre

One Response to “Quand vinrent les ténèbres”

  1. […] Jour de tonnerre a publié un texte intitulé Quand vinrent les […]

Leave a Reply